Corinne Lepage soutient les opposants de la station

Publié le 13 Avril 2017

Les manifestants autour de Corinne Lepage.

Les manifestants autour de Corinne Lepage.

Corinne Lepage présidente du Rassemblement Citoyen Cap 21 était en visite à Toulouse dans le cadre de sa campagne environnante. L'ancienne ministre de l'Environnementde Jacques Chirac, qui aujourd'hui s'est ralliée à Emmanuel Macron, s'est rendue à Lacroix-Falgarde avec l'association Ader opposée à l'implantation d'une station d'épuration en zone protégée Natura 2000. Elle a apporté fermement son soutien aux opposants de la station d'épuration (Step) de Portet.

 

Accueillie par le président Joël Hartmann, ce dernier évoqua largement l'aberration écologique et financière que représenterait la réalisation de cette Step, soit 25 millions d'euros pour le contribuable, alors qu'une solution alternative déjà éprouvée par plusieurs sites permettrait au minimum de doubler les capacités des stations existantes pour un coût 100 fois moindre soit 250 000 €.

 

Résoudre les capacités de traitement des eaux

Les opposants ont expliqué à l'ancienne ministre très succinctement le procédé qui permettrait de résoudre les capacités de traitement des eaux qui peut être augmenté de 200 % ou 300 %.

Alors «comment admettre une telle gabegie doublée d'un tel désastre écologique ?»

La future station serait implantée sur un site dans un paysage remarquable des coteaux Sud Toulousains. Pourquoi les élus de Portet (d'ailleurs absents à la visite de Corinne Lepage) ont-ils ce projet de station dépuration en limite de leur commune juste sous le nez des habitants de la commune voisine de Lacroix-Falgarde entre deux châteaux classés.

D'autre part le terrain choisi est un terrain de 7 hectares en bordure de la zone rurale 2000 et du site protégé et de la réserve naturelle «Confluent Garonne Ariège», menace de la biodiversité de cette zone.

L'ancienne ministre de l'écologie, avocate de formation, présidente de CAP21, est venue apporter son expérience et son aide à cette action locale de défense de l'environnement.

En présence des élus du Sicoval et les responsables locaux de CAP21, Corinne Lepage a terminé sa visite par ces mots : «Je suis venue ajouter une touche verte à l'équipe. On a un programme intéressant car il est pragmatique. C'est vrai qu'il est ambitieux mais au moins on est sûr de ce qu'il y a dedans et on peut le faire».

 

P. C.

Rédigé par L'écologie En Marche !

Publié dans #Dans la presse

Repost 0
Commenter cet article