Résultat pour “ader”

Publié le 12 Mars 2017

 

Mars 2017

 

Mesdames, Messieurs,

Chers citoyens et Chers élus,

             ader31120@gmail.com

 

 

L’Association ADER Garonne-Ariège a besoin de vous.

Elle est une association à but non lucratif créée en novembre 2016, et dont l’objet est de défendre le patrimoine naturel et historique des rives du confluent Garonne- Ariège. Forte d’une centaine d’adhérents, d’une pétition ayant recueilli près de 10.000 signatures et d’une cellule juridique, accompagnée par l’un des meilleurs avocats spécialistes des questions d’urbanisme et d’environnement, l’ADER Garonne-Ariège combat sans relâche les projets jugés irresponsables de nature à altérer le patrimoine naturel, historique et le réservoir fragile de biodiversité des rives du confluent Garonne-Ariège.

Le projet de construction d’une très grande station d’épuration voulue en cette zone par la Mairie de Portet-sur-Garonne, la Mairie de Lacroix-Falgarde, le SICOVAL, le SIVOM de la Saudrune, est actuellement vigoureusement combattu par notre association.

Ce projet, décidé sans aucune concertation préalable avec les habitants et usagers de la zone naturelle, antidémocratique dans la manière dont il est imposé, bafoue les engagements pris dans le passé que les mêmes décideurs jugeaient indispensable de préserver.

Le réservoir de biodiversité de la réserve naturelle Garonne-Ariège sera directement et durablement altéré par cette construction irresponsable qui nécessitera des années de travaux aux alentours et au sein de la réserve naturelle régionale, le long et sous le lit de la Garonne, et répandra ses effluves nauséabondes au gré des vents dans toute la zone naturelle. La très riche concentration ornithologique logeant au sein de cette zone classée ZNIEFF pour leur protection sera la plus directement touchée par ce projet.

Cette station surdimensionnée (25.000 EH), 10 fois plus grosse que l’actuelle station de Lacroix Falgarde recevra les effluents entre autres des habitants de Portet-sur-Garonne, Lacroix-Falgarde et Aureville. Sa construction est sous tendue par des projets d’urbanisme expansionnistes, que la mairie de Lacroix Falgarde vient de confirmer publiquement à horizon 2025.

Les terrains d’implantation de cette future STEP ont déjà été achetés par la Mairie de Portet- surGaronne. Des budgets ont d’ores et déjà été votés au sein des assemblées départementales pour financer en partie ce projet non concerté et surtout destructeur de l’environnement.

Des promoteurs immobiliers en partenariat avec des élus locaux échafaudent leur projets contre nature en toute discrétion et cela, sans l’accord formel et notifié du Préfet de la Haute-Garonne !!

Pour que triomphent les intérêts écologiques et la préservation de la nature et des espèces qui y résident > Rejoignez L’ADER Garonne-Ariège et aidez nous à préserver le patrimoine naturel, animalier et historique que nous devons transmettre intact demain à nos enfants !

 

SIGNEZ notre pétition en ligne sur http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/station-epurationcoeur-zones-protegees/25879

Et, si vous vous sentez concerné, vous pouvez adhérer par mail > ader31120@gmail.com

Le Président, Joël HARTMANN

Voir les commentaires

Rédigé par Joël HARTMANN

Publié dans #Ecologie, #Pétitions

Repost 0

Publié le 8 Avril 2017

Olga Rougeot, Corinne Lepage, Mickael Nogal, Pierre Cabaré, écoutant attentivement l'exposé de Sandrine Queyroi, la créatrice de l'entreprise EasyTri.

Olga Rougeot, Corinne Lepage, Mickael Nogal, Pierre Cabaré, écoutant attentivement l'exposé de Sandrine Queyroi, la créatrice de l'entreprise EasyTri.

«Je ne peux pas venir à Toulouse sans penser à AZF. Je suis passée un instant à la stèle en arrivant» a confié Corinne Lepage.

La présidente du Rassemblement Citoyen – Cap 21 était hier à Toulouse, où elle a rencontré des militants qui avaient fêté la veille le premier anniversaire du mouvement En Marche ! à la Compagnie Française. Mais surtout, l'ancienne ministre de l'environnement de Jacques Chirac, ralliée à Emmanuel Macron, avait axé sa visite sur des initiatives locales environnementales.

Accompagnée par Mickaël Nogal, référent du mouvement En Marche ! en Haute-Garonne et Pierre Cabaré, délégué régional de Cap 21, Corinne Lepage a visité les locaux d'Easytri, une entreprise créée en 2009 par Sandrine Queyroi, implantée rue André Clou, zone de Larrieu. Easytri conçoit des containers à déchets originaux et pratiques pour le tri du matériel de bureau (papiers, stylos, cartouches d'encre, ampoules, mégots, gobelets etc.) et les place dans des entreprises. Cette PME de 13 salariés qui développe actuellement son réseau de franchises, organise aussi la récupération et le recyclage des déchets.

«Ici, on est parfaitement dans la logique d'Emmanuel Macron qui souhaite une économie 100 % circulaire et qui veut faire de la transition écologique un moteur économique» a félicité Corinne Lepage.

La journée de l'écologiste s'est poursuivie à Lacroix-Falgarde avec l'association ADER, opposée à l‘implantation d'une station d'épuration en zone protégée Natura 2 000. Corinne Lepage participait ensuite à Toulouse à une conférence-débat sur la sécurité alimentaire et les perturbateurs endocriniens. «La santé environnementale est, dit-elle, un axe très fort du programme d'Emmanuel Macron».

 

Voir les commentaires

Rédigé par L'écologie En Marche !

Publié dans #Dans la presse

Repost 0

Publié le 13 Avril 2017

Les manifestants autour de Corinne Lepage.

Les manifestants autour de Corinne Lepage.

Corinne Lepage présidente du Rassemblement Citoyen Cap 21 était en visite à Toulouse dans le cadre de sa campagne environnante. L'ancienne ministre de l'Environnementde Jacques Chirac, qui aujourd'hui s'est ralliée à Emmanuel Macron, s'est rendue à Lacroix-Falgarde avec l'association Ader opposée à l'implantation d'une station d'épuration en zone protégée Natura 2000. Elle a apporté fermement son soutien aux opposants de la station d'épuration (Step) de Portet.

 

Accueillie par le président Joël Hartmann, ce dernier évoqua largement l'aberration écologique et financière que représenterait la réalisation de cette Step, soit 25 millions d'euros pour le contribuable, alors qu'une solution alternative déjà éprouvée par plusieurs sites permettrait au minimum de doubler les capacités des stations existantes pour un coût 100 fois moindre soit 250 000 €.

 

Résoudre les capacités de traitement des eaux

Les opposants ont expliqué à l'ancienne ministre très succinctement le procédé qui permettrait de résoudre les capacités de traitement des eaux qui peut être augmenté de 200 % ou 300 %.

Alors «comment admettre une telle gabegie doublée d'un tel désastre écologique ?»

La future station serait implantée sur un site dans un paysage remarquable des coteaux Sud Toulousains. Pourquoi les élus de Portet (d'ailleurs absents à la visite de Corinne Lepage) ont-ils ce projet de station dépuration en limite de leur commune juste sous le nez des habitants de la commune voisine de Lacroix-Falgarde entre deux châteaux classés.

D'autre part le terrain choisi est un terrain de 7 hectares en bordure de la zone rurale 2000 et du site protégé et de la réserve naturelle «Confluent Garonne Ariège», menace de la biodiversité de cette zone.

L'ancienne ministre de l'écologie, avocate de formation, présidente de CAP21, est venue apporter son expérience et son aide à cette action locale de défense de l'environnement.

En présence des élus du Sicoval et les responsables locaux de CAP21, Corinne Lepage a terminé sa visite par ces mots : «Je suis venue ajouter une touche verte à l'équipe. On a un programme intéressant car il est pragmatique. C'est vrai qu'il est ambitieux mais au moins on est sûr de ce qu'il y a dedans et on peut le faire».

 

P. C.

Voir les commentaires

Rédigé par L'écologie En Marche !

Publié dans #Dans la presse

Repost 0